ACCUEIL
RETOUR
ACCUEIL
HORAIRES ET TARIFS
HORAIRES
& TARIFS
VISITE
VISITE
DES GALERIES
HISTOIRE ET GEOLOGIE
HISTOIRE &
GEOLOGIE
MANIFESTATIONS
NOS MANIFESTATIONS
ACCES ET CONTACT
ACCES &
CONTACT
AUX ALENTOURS
AUX
ALENTOURS
QUI SOMMES-NOUS
QUI
SOMMES-NOUS?

LES DÉBUTS

L'utilisation de l'ocre remonte au Paléolithique dans le pays d'Apt mais c'est en 1785, à Roussillon, village voisin, que débute son exploitation avec Jean-Etienne Astier, 1er fabricant d'ocre. Et ce n'est qu'en 1848, que l'extraction de l'ocre aurait commencé à Gargas. Les premiers moyens d'extraction utilisés n'étaient autre que des outils agricoles et artisanaux. De même le transport, vers Marseille, se faisait de façon très rudimentaire dans des couffins à dos de mulets.


L'APOGÉE

L'arrivée du chemin de fer en 1877 va bouleverser cette activité. L'ocre peut être envoyée à Marseille en grande quantité et de là, dans le monde entier. Le commerce s'accroît. Carrières, sites de lavage, usines fleurissent dans toute la région. Plusieurs sociétés se mettent en place, dont la SOF (Société des ocres de France) en 1901 qui réunit bourguignons et vauclusiens. La production augmente jusqu'aux années 1928-1929 avec 40 000 tonnes produites, dont plus de 90% à l'exportation.


LE DECLIN ET LE RENOUVEAU

La crise économique de 1929 n'épargne pas l'industrie ocrière. Peu à peu, les marchés étrangers se ferment. En 1938, la production d'ocres a diminué de moitié. La seconde guerre mondiale lui sera fatale. Les carrières, les usines ferment...En 1971, la production n'est plus que de 1000 tonnes et la SOF est au bord de la faillite quand elle est rachetée en 1974 par G.Guigou. Aujourd'hui, ventes et exportations sont en croissance régulière avec 1300 tonnes annuelles. Les travailleurs de l'ocre sont toujours à Gargas.


LES USAGES

L'ocre est principalement et, depuis toujours, un pigment, résistant et inaltérable, entrant dans la fabrication des peintures, badigeons et enduits. De par sa nature argileuse, elle était utilisée autrefois comme épaississant dans l'industrie du linoléum, des caoutchoucs, papiers, cartons...Cosmétiques, pharmacie, beaux-arts, produits alimentaires continuent aussi à employer de l'ocre.

OCRES ET SABLES OCREUX

Ces falaises colorées sont constituées d'une roche appelée sables ocreux, elle-même formée par deux constituants principaux:
10 à 20% d'ocre, mélange très fin d'une argile blanche (la kaolinite) et d'hydroxyde et oxyde de fer (goethite et hématite).



Creusement
d'une voûte





Creusement des
cheminées latérales





Avancement
progressif





Galerie

Plan de la carrière d'ocre de Gargas, courtoisie de la famille Janselme

EXPLOITER L'OCRE A CIEL OUVERT OU EN GALERIE?

Selon la quantité de terre et de roches recouvrant le minerai, l'ocre était exploitée soit en galeries, soit à ciel ouvert.


LES CARRIERES A CIEL OUVERT

A ciel ouvert, la couche "stérile" est enlevée avant d'atteindre la partie exploitable. Les fronts de taille peuvent faire 20m de haut et ce mode d'extraction a laissé des paysages spectaculaires. Les falaises d'ocre sont le résultat du travail conjugué des hommes et de la nature.

LES CARRIERES EN GALERIES

Si la couche de "stérile" est trop épaisse, la réalisation de galeries est plus rentable. Le contremaître détermine le lieu où commencera le travail. Le mineur d'avancement creuse devant la paroi une voûte soit en ogive, soit en plein cintre. Deux autres mineurs, un droitier et un gaucher, entament de chaque côté de cette voûte une cheminée très étroite. Ils creuseront l'équivalent de la longueur de leurs bras plus leur pioche.

Le bloc central ainsi isolé est détruit à l'explosif. Le travail d'avancement se poursuit à l'identique. Le minerai est transporté vers l'extérieur dans des wagonnets tirés par des mulets.

A partir de 1885, les galeries sont rectilignes. Elles peuvent atteindre 10 à 15 m de hauteur pour 3 m de large, sans étayage de par la compacité du minerai et sont séparées par des piliers de 6 m de côté.

Dans certaines carrières, les deux modes d'extraction se superposent, offrant des fronts de taille percés de souterrains. De nos jours, l'exploitation de l'ocre n'est autorisée que dans les carrières à ciel ouvert.

Haut de page

 
SARL ARCANO
SOCIETE DES OCRES DE FRANCE
SOCIETE DES OCRES DE FRANCE
OKHRA
OKHRA
MAIRIE DE GARGAS
MAIRIE DE GARGAS
Mines de Bruoux
SARL ARCANO
Site internet réalisé par Sylvie Houssais pour la s.a.r.l. Arcano.